Taking too long? Close loading screen.
...This page is loading, wait...
Reconstruction de l’Ecole de Mbinu Dita, mises à jour!
Et maintenant, donnez de l’espace à l’espoir! L’espoir, c’est nous tous qui sommes à Sumba, sur le site de l’école qui demain, sera. L’espoir c’est les commandes de matériels pour la reconstruire qui sont quasiment toutes passées… L’espoir, c’est de savoir que fin octobre 2020, la nouvelle école sera construite, plus belle et plus solide qu’avant et que les 65 enfants de la région pourront alors y aller sans devoir marcher des kilomètres et des kilomètres.
Fair Future Indonesia - Fair Future Foundation | août 31, 2020/ Kawan Elisa and Kawan Alex

Bonjour, chers Kawans, chers amis et chères familles,

J’espère que tout se passe bien pour vous tous!

Je vous écris au sujet de la construction de l’école Mbinu Dita. Vous connaissez maintenant le contexte de celui-ci, je pense; bien plus qu’une école, détruite en décembre 2019 dans un petit village de l’Est de Sumba, perché au milieu des collines verdoyantes de la région. Pas d’eau, pas d’électricité et un village qui pleure son centre d’apprentissage, de culture, de vie : Son école! Leur lieu des réunions, d’activités, d’échange de toute cette communauté.

Pour résumer, nous le reconstruisons avec beaucoup de passion, d’amour, mais aussi beaucoup de patience… Développons maintenant ce que nous faisons depuis quelques semaines!

Patience, car depuis sa destruction totale en décembre dernier, la fondation et tous les bons amis qui travaillent à cet immense projet, ont fait mille et une choses grâce à vous, votre soutien, votre aide et votre immense générosité. Nous tous, nous nous démenons comme jamais pour que l’école et le centre de la vie communautaire de Mbinu Dita revive!

Mais voilà, vous les savez tous la pandémie est passé par là et nous à beaucoup retardé. C’est la vie, drôle de vie.. On a donc subit les événements, mais ceux qui en ont fait les frais plus que tout autres, ce sont les habitants de cette région, les enfants qui n’ont plus d’endroit où aller, plus d’école.

Depuis début mars 2020, nous avons tous été confrontés à répondre à des situations d’extrêmes urgences, à savoir nourrir les personnes, les dizaines de milliers de gens, de familles, d’enfants aussi qui n’ont plus de quoi manger, plus de quoi se laver, se protéger car tous ont perdu leurs salaires, leurs revenus.

Au surplus, le COVID-19 dans cette région de Sumba-Est -qui est l’une des plus pauvres d’Asie-, continue de faire de ravages, une vraie crise humanitaire que le gouvernement indonésien ignore ou presque. Puis comme si cela n’était pas assez, les ravages de cultures liées aux insectes, spécialement aux nuages de sauterelles qui en 2 minutes détruisent tout un champ de céréales, en particulier le riz, l’aliment de base des populations locales. Lisez la nouvelle à ce sujet ici.

Avant la destruction

Et maintenant, place à l’espoir!

L’espoir, c’est nous tous qui sommes à Sumba, sur le site de l’école qui demain, sera. L’espoir c’est les commandes de matériels pour la reconstruire qui sont quasiment toutes passées…

L’espoir, c’est de savoir que fin octobre 2020, la nouvelle école sera construite, plus belle et plus solide qu’avant et que les 65 enfants de la région pourront alors y aller sans devoir marcher des kilomètres et des kilomètres. L’espoir c’est aussi de savoir que ce ne sont pas 65 enfants qui la fréquenteront, mais des générations entières de gosses qui y développeront de nouvelles connaissances, et y apprendront chaque jour un peu plus. Ainsi la fondation leur assurera un avenir, des moyens de subsistance aussi pour que leur futur soit le plus radieux que possible. C’est cela notre espoir, c’est cela que tous ici espèrent de tout le coeur.

En avant toute!

Les plans sont terminés, la construction du chassis et de la charpente sont terminées. C’est une entreprise de Surabaya qui est en charge et qui fait marcher son réseau d’amis afin d’aider la fondation. Notons que le propriétaire de cette entreprise de génie civile es une personnes extraordinaire, investie dans la cause que nous menons.

C’est un immense challenge pour nous tous de coordonner tout cela depuis notre Camp de Base à Denpasar et nous ne comptons plus les aller et retour, les heures de réunions, les dizaines de milliers de messages WhatsApp échangés via notre groupe dédié, que nous avons nommé #BangunMbinudita (#ReconstruireMbinudita).

Les premiers camions arriveront mis septembre sur le site de Mbinu Dita après un trajet de près de 2’000 kilometres par route et bateau. C’est un sacré voyage et les coûts de transports pour nous sont conséquents. Nous nous en serions bien passé mais malheureusement impossible de trouver ce dont nous avons besoin pour reconstruire une école résistante dans le temps et aux intempéries familières de l’île de Sumba.

Toujours étonnant aussi de se dire que c’est dans les régions les plus pauvres que les matériaux est le plus cher! Cela s’explique en partie au fait que Sumba est loin de tout, je vous laisse regarder sur Google Map ici et certainement que vous comprendrez.

Le site de Mbinu Dita sur Google Map ici si vous voulez regarder où cela se situe.

Donc ce sont des dizaines de sacs de ciment, quelques milliers de briques, quelques tonnes de poutres, toute la toiture, les panneaux photovoltaïques (pour que le village ait enfin accès à la lumière pour apprendre), les réservoirs pour stocker ce liquide si précieux, qu’est l’eau (pour l’offrir à la communauté et aux enfants). Mais aussi presque tout le reste qui nous sera utile pour construire une école de trois classes, salle de maitres, toilettes et centre communautaire et pour que la fondation puisse organiser des événements sociaux, culturels, médicaux, artistique sur le long terme…

Kawan Andri, Kawan Gogon, Kawan Nofi, et tous les autres sont à Sumba en ce moment. Ce dimanche, tous ont été sur le site afin de préparer le site, superviser les travaux, former les villageois qui vont aider à la construction. Des dizaines des tonnes de cailloux qu’ils vont excaver à la main, avec quelques outils de fortune. On pourrait avoir un excavateur à notre disposition, mais il faut le faire venir de Waingapu, la plus grande ville de Sumba Est, qui se trouve à plus de deux heures de route en scooter. Le problème, c’est que cela coûte de l’argent et qu’en ces temps durs, il nous en manque. Tout a augmenté, encore et encore, comme à chaque fois qu’une catastrophe affecte le pays (en l’occurrence le monde entier). Comme lorsque les tremblements de terre avaient touché Bali, Lombok, Sumatra ou Sulawesi ces dernières années. A chaque fois, nous sommes pris de court avec les phénomène qui lie détresse humaine et hausse monumentale des coûts. Désespérant…

Kawan Ayu, Kawan Alex ainsi que l’un de nos deux architectes bénévoles vont à Sumba ce vendredi (04.09.2020) pour une semaine de travail qui va être intense. On se réjouit de retrouver tous les autres qui sont déjà à pied d’oeuvre sur place.

Avant le départ de cette 2ème équipe, nous allons travailler depuis notre Camp de base à Denpasar afin de trouver les fonds manquants pour s’assurer de la construction complète de l’école bien sur, mais aussi organiser les derniers achats de base, l’acheminement des matériaux, et préparer le grand événement du 12 septembre prochain qui aura lieu dans nos locaux de Denpasar afin de supporter le projet de Mbinu Dita.

Après la destruction

Et pour finir, un appel du coeur!

La fondation, les gens de Mbinu Dita, les enfants et tous ceux qui oeuvrent à la réalisation de ce beau, grand et indispensable projet pour la communauté rurale demandons votre aide, votre soutien. C’est indispensable sinon nous risquons de ne pas pouvoir respecter l’échéance de fin octobre pour l’ouverture de l’école et du centre de Mbinu Dita.

Il nous manque beaucoup de matériel que nous devons acheter: Toutes les fenêtres, toutes les portes, le système électrique pour les panneaux photovoltaïques, un système de filtration de l’eau de pluie, de quoi accueillir les élèves aussi, notamment tout le mobilier scolaire, ainsi que les fournitures utiles à des enfants de 8 à 11 ans pour apprendre.

Cela correspond à un montant de plus ou moins CHF. 10’000.-. 10,000.- que nous devons trouver au plus vite! Alors et en au nom de la Fair Future Foundation Suisse, je lance un appel aux dons: à la confédération Suisse d’abord, à son ambassade de Jakarta de qui nous attendons toujours une réponse. Mais aussi à toutes les entreprises de Suisse et d’ailleurs, aux particuliers, aux collectivités publiques et à toutes les familles qui savent bien à quel point l’éducation est la clé de tout.

Au besoin et pour avoir tous les documents nécessaires tels que: Plans d’architectes, devis, films 3D de la construction, calendriers etc… Vous pouvez nous contacter via le site de la fondation ici ou en envoyant un e-mail à Elisa ou Alex en cliquant ici.

Du fond du cœur, merci.

#KawanBaikSumba #KidsAreTheFuture #KawanBaikBerbagi #BangunMbinuDita #WeAreTheFuture

Plan de situation, le 30.08.2020

Ce lundi 31 août 2020 est devenu un jour historique. L’équipe # 1 composée de Kawan Gogon, Kawan Nofi et Kawan Andri s’est rendue sur le site #bangunmbinudita pour commencer l’action réelle de la construction du bâtiment scolaire et du centre communautaire. L’activité de cette journée historique a commencé par des discussions avec les habitants de Mbinudita sur leur collaboration, ainsi qu’une autre observation aérienne des lieux afin de définir les les limites finales du bâtiment.

Avec quelques habitants de #bangunmbinudita, l’équipe #1 a vérifié et validé les résultats de nos études. En outre, l’équipe de la fondation a posé des pierres peintes en rouge, afin de les utiliser comme des marqueurs visibles, depuis une vue aérienne. Ces pierres rouges ont été placées selon les plans de l’équipe d’architecture. Nos équipes ont ensuite planté des piquets en bois, rattachés ensemble par une corde afin de définir les bords de la construction finale.

Les points et les lignes du dessin ont été traduits en pierres et cordes sur le site.

Photos ont été prises le 30.08.20

Mbinu Dita, pourquoi a-t-on tant besoin de vous?

Share This