Sélectionner une page

Situation et programme d’action COVID-19 dans NTT – Nous agissons avec force !

Soutien | Temps de pandémie

Alex Wettstein

juillet 16, 2021

Fair Future et Kawan Baïk dans le cadre de leurs activités socio-médicale dans l’est de l’Indonésie, s’occupent des individus, des familles et des communautés. Ceci afin de leur apporter des solutions pour une meilleure qualité de vie.

Avec une population de 268 millions , l’Indonésie est le quatrième pays le plus peuplé du monde. Face à la pandémie, le pays semble débordé et privé de moyens, de matériels, de stratégie logistique et organisationnelle, laissant derrière lui des dizaines de millions de personnes.

La situation en Indonésie

Liée à la pandémie de Covid-19, la situation dans le pays est grave. Les cas augmentent considérablement au point que le pays est totalement paralysé depuis des mois. Le problème majeur est que dans les zones les plus éloignées du gouvernement central de Jakarta, pratiquement aucune aide ne nous parvient. Fair Future agit pour aider les personnes en difficulté dans leur vie à Sumba.( Voir le détail du budget ici )

La situation est donc de plus en plus dramatique

Pas de tests antigène, pas de vaccin (ici à Sumba par exemple, presque personne n’est vacciné) . Aussi, les centres de santé sont fermés car ils sont infectés et le personnel médical est malade. Il y a très peu de médecins et autres personnels médicaux qui sont encore au travail. Ceci est lié à des facteurs médicaux et infectieux, mais aussi et surtout parce que le personnel n’est plus rémunéré, donc ne vient plus travailler.

Il faut donc faire des dépistages, faire des tests, mais aussi informer comment on peut éviter de contaminer, et d’être contaminé. Fair Future et moi connaissons très bien Sumba, les habitants et les villages, même les plus éloignés des zones rurales.

Seulement 0,04 % de la population a subi un test de dépistage (Type de test d’antigène), la plupart des personnes souhaitant se rendre dans une région voisine en avion. Malgré ce taux très faible, on constate une forte augmentation des cas d’infections virales. Cela signifie que le dépistage que Fair Future, Kawan Baik, et nos amis médecins locaux veulent effectuer, montrera un taux d’infection beaucoup plus élevé. Cela fait peur aux politiques sur place, cela va de soi, mais c’est là, le seul et unique moyen de ralentir la contagion, qu’ils l’ont bien compris aussi de la population est testée pour Antigen, majoritairement des personnes souhaitant se rendre à une région voisine en avion. Malgré ce taux très faible, on constate une forte augmentation des cas d’infections virales. Cela signifie que le dépistage qui Fair Future , Kawan Baïk , et nos amis médecins locaux veulent effectuer montrera un taux d’infection beaucoup plus élevé.

Cela fait peur aux politiques sur place, cela va de soi, mais c’est là, le seul et unique moyen de ralentir la contagion, qu’ils l’ont bien compris aussi.

Fair Future et Kawan Baïk comme vous le savez avoir un centre à Sumba Est, dans lequel nos équipes s’activent au quotidien : bénévoles, médecins, personnel soignant. Rumah Kambera , notre camp de base sur place pour les territoires de l’est de l’Indonésie, avec le « Camion de la vie » programme que nous venons de lancer, est capable de réaliser des campagnes de dépistage, des tests Antigène ou PCR, et bien sûr, de participer à l’effort commun de vaccination pour tous. Car encore une fois, nous sommes tous égaux face à la maladie et face à cette pandémie mondiale qui frappe de plein fouet ce pays… La 4ème plus grande population au monde.

La situation en Indonésie est dramatique, et encore plus dans les territoires de l’Est

Les équipements de dépistage et de test sont devenus une énorme affaire ici en Indonésie. Vous pouvez acheter des tests partout, sur des plateformes en ligne, au marché noir. L’état n0en. pas fournir, car il ne peut pas les payer. Quant aux vaccins, encore une fois, il n’y en a pas que très peu qui arrivent (3 % de la population a reçu deux doses et 13 % une dose, ceci dans les grandes villes ou à Bali) . Dans les régions orientales, ce taux est d’environ 1,5% en moyenne . En effet, si vous souhaitez vous faire tester et/ou vacciner, il faut aller vous faire le test ou le vaccin vous-même, car il est désormais en vente en pharmacie ou même dans la rue. Une dose de vaccin coûte cher, elle peut représenter l’équivalent d’un mois de salaire en Europe.

A Sumba, le personnel médical travaillant à l’hôpital n’est plus payé, donc il ne vient plus travailler. Pour une population de près de 300 000 personnes, seuls quelques médecins sont encore actifs et travaillent bénévolement, dont beaucoup pour la fondation !

Nous devons agir maintenant, faire partie de cela avec nous

Lié au fait que les équipements de dépistage et de test ne sont pas mis à disposition gratuitement (même si cela devrait bien sûr être) , que si nous sommes tous d’accord ensemble, Kawan Baik Indonesia, Fair Future Foundation, nos amis médecins de Sumba, mais aussi d’ailleurs, pour que nous puissions améliorer les choses, ne serait-ce qu’un peu. Mais pour cela, il faut penser globalement et non de manière personnelle : Dès lors, agir pour le bien commun et l’intérêt général uniquement.

Pour ce faire, nous sommes là, une grande communauté de personnes avec une grande volonté, des compétences, un savoir-faire, et un seul objectif : Aider le plus grand nombre à retrouver une vie normale et éviter à plus de tomber dans la maladie, encore plus précaire , et surtout d’endiguer la propagation de la maladie à Sumba.

Nous avons besoin d’un montant proche de 900 millions de roupies indonésiennes (soit environ $ 60’000.- CHF. 54’000.-) afin d’aider cette population à ce programme . Évidemment, me direz-vous, cela relève de la compétence du gouvernement indonésien. Mais que faire si l’État ne fait rien ? Nous pensons que les autres devraient le faire ! Les ONG sont là pour ça. Nous faisons donc appel aux Banques, au fonds monétaire international, à la Confédération suisse, au Credit Suisse qui feraient bien mieux d’aider une ONG suisse directement active sur le terrain, plutôt que l’Etat indonésien totalement corrompu ou un site de vente par correspondance (tokopedia.co.id, pour ne pas les nommer) .

Nos coordonnées bancaires sont disponibles sous ce lien . Pour toute demande d’information, merci de nous envoyer un email ou contactez-nous ici .

#Covid-19 #Pandemic #VaccinForall #TruckOfLife #KawanSehat #RumahKambera #TakingAction #FairFutureFoundation #KawanbaikIndonesia #ActForSumba #KawanSumba #NusaTenggaraTimur #EasternIndonesia

Rencontrez l’auteur de ce Post

Alex Wettstein

My Name is Alex Wettstein, CEO, President, founder of Fair Future Foundation. Swiss and International official NGO (State Approved Foundation). I'm working as a volunteer, in the fields of health, education, access to drinking water, in South-East Asia, notably in Indonesia since 2010, I am married to Ayu Setia and we have 3 kids, Flavie, Elisa, and Atha.

Articles liés sur Fair Future

Une organisation humanitaire sociale et médicale internationale, indépendante, basée en Suisse et en Indonésie

Toutes les autres catégories

Vos commentaires sont précieux pour nous et notre travail

Merci pour votre retour, nous reviendrons toujours vers vous !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *