Taking too long? Close loading screen.
...THIS PAGE IS LOADING, PLEASE WAIT...
Meta Tags — Preview, Edit and GenerateAction for Fair Future - We fund your projects and we are with you in the field
De Surabaya à Sumba, en passant par l’école de #ReconstuireMbinudita
Ambon, Arifin, Agus et Arif. Venant de Surabaya pour nous aider à construire cette école, que nous ne nommons plus désormais. Aujourd’hui, ils nous ont fait part de leur point de vue sur cette expérience unique pour eux. Sans ces quatre belles âmes, nous ne serions pas là où nous en sommes aujourd’hui, un mois avant l’inauguration de l'école.
Fair Future Indonesia - Kawan Baik Indonesia | octobre 08, 2020/ Kawan Elisa, Kawan Ayu, Kawan Nofi, Kawan Andri, Kawan Alex

Bonjour de East Sumba, à vous tous!

! Leurs noms sont Ambon, Arifin, Agus et Arif. Ces quatre incroyables Kawans viennent de Surabaya pour nous aider à construire cette école, que nous n’avons plus à nommer #ReconstuireMbinudita. Aujourd’hui, ils nous ont fait part de leur point de vue sur cette expérience unique.

« – Je suis Arifin, je travaille pour une entreprise de construction de bâtiments à Jawa Est nommé KNA, depuis plus de 15 ans. Un jour, notre employeur nous a dit que nous allions rejoindre un chantier de construction à Sumba un peu différent. Il nous dit aussi que ce site sera très différent des autres; Les gens qui y travaillenront sont la communauté rurale pour laquelle cette école est construite ainsi que des volontaires de la Fondation. Ils n’ont donc aucune expérience de la construction, a déclaré Arifin.

Nous sommes habitués à travailler pour de grands projets, villas, hôtels, centres commerciaux et principalement sur l’île de Bali. Donc, nous ne savions pas à quoi nous attendre du tout avec ces quelques éléments d’information …

Sans plus d’attention que, nous sommes partis. L’équipe “A” d’abord, qui s’occupe de la structure en acier, puis la deuxième équipe dites “B”, deux semaines plus tard. Arrivé sur le site de #ReconstruireMbinuDita, ce serait un euphémisme de dire que ma foi, c’est vraiment très différent de ce que nous avons connu auparavant. Tout d’abord, la route pour atteindre #ReconstruireMbinuDita, j’ai eu des nausées et un mal de tête la première fois que nous avons conduit depuis Waingapu jusqu’à là-bas, au milieu de nulle part. Les routes ne sont pas des routes, elles sont instables, cabossées et ça vibre, cela tremble beaucoup ! Nous avons dû retourner à Waingapu tous les soirs et revenir tous les matins sur place. Il nous a fallu beaucoup d’énergie et de temps, mais nous n’avions pas d’autre choix.

Pas d’eau ou d’électricité sur le chantier au début. Il était donc non seulement techniquement difficile de travailler, mais aussi d’y vivre. Par conséquent, nous avons construit notre propre maison; fait à partir des ruines de la vieille école.

La communication avec la communauté de bénévoles est un véritable défi; ils n’ont aucune expérience dans les domaines de la construction; ils viennent ici en tant que bénévoles. Par conséquent, nous devons prendre le temps d’enseigner chacun d’eux à chaque étape; il faut beaucoup de patience et d’investissement personnel. Donc, après quelques jours, nous voulions honnêtement rentrer à la maison; les difficultés semblaient trop nombreuses, et nous ne nous attendions pas à assumer toutes ces responsabilités.

Quand nous regardons en arrière maintenant, ou en face de nous, de nos yeux; nous voyons ce bâtiment, l’école, prendre forme. Chaque matin, quand nous nous réveillons dans ce qui est devenu notre maison, les bénévoles arrivent le matin et commencent à cuisiner pour nous dans cette cuisine que nous avons également construit, tout cela est logique. Pour la première fois, les gens cuisinent pour nous tous les jours sur le site, et cette cuisine est vraiment devenue la nôtre, tout comme cette maison.

Bien sûr, nous avons dû faire face à beaucoup de problèmes, nous avons dû trouver des solutions rapidement, prendre plus d’initiatives que jamais, devenir plus autonomes et compter sur notre équipe. Nous ne pouvions pas comprendre les réalités et les difficultés que nous allions rencontrer sur le terrain jusqu’à ce que nous arrivons au sommet de cette colline.

Ce qui nous motive chaque jour à continuer, à donner le meilleur de nous-mêmes, c’est de voir l’investissement de chacun. Sachant que tant de gens sont impliqués dans ce projet, à commencer par mes trois amis debout à côté de moi, notre entreprise, les fondations, et toute la communauté. Donc, quand quelqu’un me demande maintenant si je veux encore rentrer à la maison, la réponse est certainement non. »

Arifin, Mbinu Dita, 7 octobre 2020

Quand nous leur avons demandé ce qu’ils emporteraient le plus de cette expérience, qui au début n’était qu’un autre « travail » qui s’est transformé en travail social quotidien, Arifin a répondu en un mot : « Asik! » Ce qui signifie « génial ! »

Sans ces quatre âmes, nous ne serions pas là où nous en sommes aujourd’hui, un mois avant l’inauguration. Merci à eux, et grâce à l’énorme soutien de M. Matius de KNA @dragonlasercutting!

Pour nous aider, pour les aider, vous pouvez faire un don ici. Ou faire un don bancaire via l’un des deux comptes de la fondation en Suisse ici en suivant ce lien.

Merci beaucoup pour votre intérêt et votre bienveillance pour le projet #RebuildMbiuDita Kawan.

 

#KawanBaikSumba #BangunRebuildMbinudita #KawanBaikBerbagi #BangunMbinuDita #ExtarodinaryPeople #KNA #RebuildMbinuDita

Quelques photos d’Ambon, Arifin, Agus et Arif!